Gravures

La gravure offre un terrain de jeu exceptionnel grâce à une variété de supports, de procédés, d'outils, d'encres et de papiers. 

Pour l'aquatinte, j'utilise des plaques de zinc et du sulfate de cuivre comme mordant, moins dangereux et moins polluant que l'acide. J'expérimente différentes façons de poser le vernis sur la plaque : avec tous types de pinceaux bien sûr mais aussi le chiffon, la gaze, la dentelle, etc. Je remplace parfois le vernis par de la craie lithographique ou du crayon de couleur résistant à l'eau. Cela permet d'introduire plus facilement des éléments graphiques. L'essuyage offre aussi des marges de manoeuvre intéressantes ...

Comme son nom l'identique, le monotype est un exemplaire unique, qui n'empêche pas les multiples superpositions. J'intercale  des matières/ textures (carton, laine d'acier, papiers de soie, etc.), je joue avec leurs empreintes laissées sur la plaque et sur la feuille. J'aime utiliser un papier très fin (Papier Wenzhou en fibre de mûrier de 70 g) qui offre de belles transparences.

​Je pratique la gravure sur bois​​ à fond perdu. La plaque est creusée après chaque encrage et passage à la presse. Souvent des décalages se font entre les différents passages : j'aime à penser que ce sont d'heureux accidents !

Monotype et collage

Gravure sur bois

Aquatinte sur zinc

Monotype avec empreintes de carton ondulé

Monotype sur papier Wenzhou

Gravure sur bois avec pochoirs

Monotype

Aquatinte sur zinc

Monotype avec empreintes de carton ondulé